5 façons de développer votre entreprise en ligne

5 façons de développer votre entreprise en ligne

Selon Internet, un renne coûte jusqu’à 6 000 $.

Or, l’achat d’un attelage de huit rennes ne donne pas droit à une remise sur quantité et n’est pas assorti d’une garantie que les bêtes volent vraiment. Cela dit, ne perdez pas espoir. Cet article renferme une foule de conseils sur l’envoi de vos colis aux quatre coins du monde pendant les fêtes et le reste de l’année.

Les Canadiens désireux de fonder ou de développer une entreprise en ligne, n’ont jamais connu de période plus propice. D’après un rapport d’eMarketer, paru en 2014, les ventes mondiales en ligne sur le marché grand public devaient atteindre 1,5 T$ en 2014 et dépasser 2,36 T$ en 2017, soit un essor de l’ordre de 89 %. En fait, tandis que le commerce en ligne en Amérique du Nord et en Europe occidentale devrait croître à un rythme impressionnant de 53 % et de 43 %, son expansion sur les marchés émergents promet d’être fulgurante, l’Asie-Pacifique arrivant en tête du peloton à 174 %. De plus, une part croissante du revenu disponible est dépensée en ligne, proportion qui varie de 19 % en France à 33 % en Inde.

Il faut examiner bien des points afin d’assurer la prospérité d’une entreprise en ligne, mais celui que les créateurs de firme en ligne risquent de négliger a trait aux bienfaits de simples conseils d’expédition pour leur marge bénéficiaire. Par exemple, si vous vendez des cartes de géographie ou des affiches, il revient souvent moins cher d’expédier ces articles en paquets triangulaires, car des services d’expédition perçoivent un supplément pour les paquets cylindriques, lesquels exigent une manutention particulière.

Cinq façons de développer votre entreprise en ligne

Dennis Jarvis, directeur général, Gestion des produits à l’échelle internationale à Postes Canada, précise qu’il y a cinq choses à considérer lorsqu’on expédie ses produits hors du Canada.

1. Jugez si la poste est le meilleur mode d’acheminement de vos produits. « Avant de commencer, songez à l’aspect logistique de ce que vous vendez et s’il est permis de le poster à l’étranger », ajoute M. Jarvis. « Il existe de nombreux de textes réglementaires sur les biens transportables et les biens interdits dans divers pays. »

Par exemple, le petit nécessaire à chimie, les répliques-jouets de munitions et le parfum sont soumis à des règlements et des restrictions, et peuvent être frappés d’interdiction dans certains pays. Si vous vendez des paniers-cadeaux, sachez que des articles comme les biens périssables doivent obéir à certains critères et que la Loi sur la protection des végétaux et la Convention sur le commerce international des espèces menacées d’extinction régissent les transferts de certaines plantes, semences, fruits, écorces et sols. Vérifiez pour voir si vos produits sont réputés être des marchandises dangereuses et consultez la Liste des destinations internationales afin de savoir si votre marché visé est en mesure de les accepter.

2. Procédez à une analyse coûts-avantages pour définir vos meilleures solutions d’expédition.

Tenez compte de la rapidité, du coût et de la valeur des biens que vous vendez. « De nombreux vendeurs en ligne sont d’avis qu’un lien étroit unit les frais d’expédition et la conclusion d’une vente », affirme M. Jarvis. À défaut de proposer un choix de services d’expédition à bas prix, il se peut que vous ne vendiez pas autant que vous le pourriez. »

La valeur du produit est également un facteur déterminant. « Si votre client achète un article de 10 $, il n’est habituellement pas prêt à dépenser 20 $ en frais d’expédition », explique Sonia Langenberg, gestionnaire, Développement des produits à Postes Canada. « Il y a dix ans, nos services à la croissance la plus forte étaient les services de messagerie, mais grâce au commerce en ligne, nous constatons une progression bien plus forte chez les services de colis de surface à prix inférieur. » Au moment d’établir le prix de vos produits, n’oubliez pas d’inclure les frais de matériaux d’emballage.

3. Emboîtez le pas; optimisez votre emballage.

Tenir compte du type, de la taille et du poids optimaux des matériaux d’emballage et de calage de vos articles peut vous aider à accroître votre marge bénéficiaire. Premièrement, en emballant et en adressant votre produit soigneusement vous pouvez éviter des avaries, des pertes, des retards, des renvois et des cas de clients insatisfaits.

Deuxièmement, le coût de l’expédition dépend des dimensions ainsi que du poids — les frais d’expédition de gros articles légers sont ajustés afin de couvrir adéquatement les frais de transport. S’assurer que l’emballage convient parfaitement peut donc être synonyme d’économies. Marches à suivre pour peser et mesurer votre colis et estimer les frais d’expédition de votre colis par Postes Canada (les frais exigés par d’autres expéditeurs peuvent différer).

Il faut se rappeler aussi que la quasi-totalité des firmes d’expédition accordent des remises sur quantité. « Même si vous n’expédiez que de quelques centaines d’articles par année, il pourrait être plus rentable de conclure un contrat », prévient M. Jarvis. « Si vous représentez une petite entreprise, vous pouvez même économiser jusqu’à 8 % en adhérant au programme Entrepreneur de Postes Canada, et ce, sans obligation de signer de contrat. »

4. Remplissez avec précision, intégralement et lisiblement la documentation douanière.
En vous assurant de respecter les critères de documentation et de dédouanement, vous êtes en mesure d’éviter des retards à la frontière et de vous assurer que votre client reçoive sa commande rapidement. Pour vous faciliter la tâche, des expéditeurs insèrent le formulaire de déclaration douanière dans le billet de livraison.

5. Rappel de l’importance du service à la clientèle. L’incapacité d’examiner les produits exerce encore un effet dissuasif sur certains cyberacheteurs, mais il existe des façons de les aider à vaincre leur hésitation. M. Jarvis conseille de détailler le plus possible les descriptions, les caractéristiques techniques et les photos du produit. « Répondez d’emblée à leurs attentes et ils seront moins enclins à le rendre produit. »

Jarvis mentionne que les administrations postales du monde entier mettent au point un système normalisé pour faciliter aux détaillants en ligne l’offre d’une politique pratique sur les renvois, comme l’ajout d’une étiquette qui leur permettait de réexpédier le produit au Canada.

 

https://www.canadapost.ca/web/business/mailing-and-shipping.page#international

http://international.dhl.ca/fr.html

https://www.purolator.com/fr/ship-track/shipping-services/delivery-services/international-delivery-services.page?

http://eshipper.com/

http://www.fedex.com/ca_french/

http://www.ups.com/content/ca/fr/index.jsx

Categories Exportation

Comments are closed.

Related Posts