« Soyez bien préparés » : Cinq questions pour Ian Scarth, président et chef de la direction de SailRail Automated Systems

« Soyez bien préparés » : Cinq questions pour Ian Scarth, président et chef de la direction de SailRail Automated Systems

Ian Scarth est président et chef de la direction de SailRail Automated Systems – un fournisseur d’équipement de manutention pour l’industrie automobile situé à Markham.

Cliquez ici pour en apprendre davantage sur la réussite à l’exportation de cette entreprise.

1. Quelle a été votre première vente à l’exportation après l’acquisition de l’entreprise en 1996?

C’était une vente à Ford Motor Company, à Buffalo.

2. Comment cette possibilité d’exportation s’est-elle présentée?

Ford nous a demandé de trouver une solution à un problème de manutention avec lequel elle était aux prises. C’est ainsi que nous avons conçu une machine pour eux. Les représentants de Ford nous connaissaient parce qu’ils avaient déjà fait affaire avec le précédent propriétaire de l’entreprise. Nous décrochons le titre de meilleur fournisseur FMSP de Ford, toujours notre plus gros client, depuis maintenant 10 ans.

3. Que connaissez-vous aujourd’hui de l’exportation que vous auriez aimé savoir à vos débuts?

Je dirais d’abord qu’il aurait été bien de connaître EDC plus tôt. Les choses auraient certainement été plus faciles. Nous savons maintenant mieux comment sélectionner nos fournisseurs, et si nous faisons affaire avec des fournisseurs dans d’autres pays, nous connaissons mieux leurs antécédents. Nous avons aussi cherché à étendre notre base industrielle à l’extérieur du Canada. Les choses auraient été plus faciles si nous avions misé davantage sur l’aide et les connaissances du marché d’EDC dès le départ. Nous travaillons à un projet intéressant dans le cadre duquel nous pourrions obtenir un contrat chez Jaguar, en Angleterre. Il est possible que nous puissions fabriquer l’équipement sur place, et nous savons que nous pourrons compter sur EDC.

4. Comment le commerce a-t-il évolué depuis que vous vous êtes lancés en affaires?

Nous devons surveiller de près le taux de change entre le dollar canadien et le dollar américain, car il fluctue beaucoup. La planification et les approbations préalables nécessaires au respect des échéanciers pour l’industrie automobile se sont en outre intensifiées, et ces échéanciers sont aujourd’hui plus serrés.

5. Quelle est la chose la plus importante que doivent savoir les PME au sujet de l’exportation?

Faites appel à EDC – bien entendu. Soyez bien préparés et prenez le temps d’examiner à fond les questions liées au transport, de bien sélectionner vos fournisseurs et de comprendre les règles fiscales des pays dans lesquels vous souhaitez exporter : elles présentent toutes des différences qui pourraient se révéler très importantes. Si vous fabriquez vos produits à l’étranger, prenez le temps de rendre visite à votre bassin de fournisseurs sur place.

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes