Affaires mondiales Canada recherche des femmes qui veulent exporter

Affaires mondiales Canada recherche des femmes qui veulent exporter

  • Objet : Femmes d’affaires – Sommet de l’Amérique du Nord et conférence nationale WBENC
  • Date : Du 15 au 17 juin, et du 21 au 23 juin 2016
  • Lieu : Scheller College of Business du Georgia Institute of Technology; WNBC National Conference and Business Fair, Hyatt Regency Orlando et Orange County Convention Centre
  • Villes : Atlanta (Géorgie) et Orlando (Floride)
  • Public cible : Entreprises dirigées par des femmes
  • Secteurs : Automobile, technologies de l’information et des communications, infrastructure, technologies propres

Les femmes d’affaires qui songent à se lancer dans le commerce international auront l’occasion rêvée de le faire en juin. En effet, le programme du groupe Femmes d’affaires en commerce international (FACI), initiative du Service des délégués commerciaux d’Affaires mondiales Canada, dirige une double mission commerciale. Elle fera d’abord halte à Atlanta, en Géorgie, pour Femmes d’affaires –Sommet de l’Amérique du Nord, qui se tiendra du 15 au 17 juin, puis à Orlando, en Floride, pour le Women’s Business Enterprise National Council (WBENC) à Orlando, du 20 au 23 juin.

Le programme FACI a pour mandat d’aider les entrepreneures canadiennes à accéder aux occasions d’affaires internationales et à faire croître leurs entreprises.

« Nous le faisons de différentes manières », affirme Josie Mousseau, directrice adjointe du programme FACI. « Notre site Web est constamment mis à jour et recèle une foule de ressources, comme un questionnaire servant à déterminer si une entreprise est prête à exporter ou non, un bulletin annuel et un autre mensuel ainsi que des blogues et des annonces de missions commerciales, comme celle vers Atlanta et Orlando en juin.

Les missions commerciales que nous dirigeons servent à donner la chance aux entrepreneures d’aller voir sur place pour comprendre de quoi les nouveaux marchés sont faits et de décrocher des contrats à l’international », souligne Mme Mousseau.

Le premier volet de la mission se déroulera à Georgia Tech University, à Atlanta; pour le rendre possible, le groupe FACI s’est associé au consulat général du Canada à Atlanta, à la U.S. Small Business Administration et au gouvernement mexicain.

« Cet événement est fondamentalement trilatéral », explique Mme Mousseau. « Le Sommet vise à soutenir les entreprises dirigées par des femmes, surtout celles qui se spécialisent dans les nouvelles technologies, mais aussi dans de nombreux autres secteurs. Comme notre consulat d’Atlanta offre ses services dans le Sud-Est des États-Unis – Géorgie, Tennessee, Caroline du Nord, Caroline du Sud, Alabama et Mississippi –, l’événement promet d’ouvrir de nombreux horizons. »

Le Sommet commencera par un dîner de lancement, puis, durant deux jours et un soir, se succéderont des groupes de discussion éducatifs et inspirants, des activités de réseautage et des séances de jumelage pour les entreprises admissibles.

Le deuxième volet du Sommet a lieu à Orlando, du 20 au 23 juin. Organisé par le groupe FACI en collaboration avec le consulat général du Canada à Miami, il gravite autour de la conférence nationale et de la foire commerciale WBENC. Il s’agit de la plus importante conférence s’adressant aux entrepreneures voulant saisir des débouchés comme fournisseurs d’entreprises figurant au palmarès de la revue Fortune 500. La conférence inclut des présentations, des groupes de discussion, des séances de jumelage et des réceptions de réseautage.

Selon Mme Mousseau, en plus de ses missions commerciales dynamiques, le groupe FACI maintient un dialogue fécond dans le groupe LinkedIn de son organisation. De plus, les Femmes d’affaires en commerce international tiennent une base de données sur les capacités des entreprises canadiennes, essentiellement un répertoire spécialisé d’entreprises dirigées par des femmes. « Pour les entrepreneures, il s’agit d’une façon de promouvoir leur entreprise et leurs services auprès de plus de cinq millions de visiteurs provenant des quatre coins du monde – tout à fait gratuitement. »

En l’honneur de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, le groupe FACI publie également un numéro spécial du magazine officiel du Service des délégués commerciaux du Canada, qui a un vaste lectorat d’abonnés.

Pour en savoir plus, visitez bwit@international.gc.ca.

Pourquoi participer à une mission commerciale?

  • Les missions commerciales vous donnent une meilleure idée des débouchés existants.
  • Elles vous permettent d’entrer en contact avec des entreprises prospères et désireuses de faire des affaires avec des femmes.
  • Les groupes sont généralement petits, ce qui vous laisse plus de temps en compagnie d’experts et de clients potentiels.
  • Cette mission constitue une triple occasion, car elle réunit des femmes du Canada, des États-Unis et du Mexique.
  • Il s’agit d’une occasion de collaborer avec le Service des délégués commerciaux et d’en savoir plus sur ces ressources gratuites. « Les gens ont tendance à l’oublier », constate MmeMousseau. « C’est un secret bien gardé. »

Conseils pour vous lancer à l’international

  • Définissez vos objectifs de commerce international avec clarté et précision; vous devez prendre la démarche au sérieux.
  • Réalisez une étude de marché. Trouvez votre marché cible et sachez pourquoi il est prometteur pour votre entreprise.
  • Parlez à un délégué commercial. Vous savez sûrement de quoi vous êtes capable et sur quels marchés vous pouvez réussir, mais obtenez quand même la confirmation d’un professionnel. Le Service des délégués commerciaux (SDC) compte 161 bureaux partout dans le monde.
  • Entretenez-vous avec une personne du groupe FACI pour déterminer si votre entreprise est prête à exporter et remplissez le questionnaire afin d’évaluer doublement votre niveau de préparation.
  • Assurez-vous d’avoir la capacité et les fonds nécessaires pour soutenir un projet d’envergure mondiale. Vous devrez vous engager à moyen et à long terme. Si vous devenez le fournisseur d’un gadget particulier à la Société B d’Atlanta, il ne s’agira pas seulement d’un contrat. Vous avez besoin de la capacité et de capitaux suffisants pour financer ces contrats.
  • Surveillez les fluctuations de change.
  • Soyez patiente. Vous ne décrocherez pas un contrat instantanément sur tous les nouveaux marchés.
  • Déployez vos ailes au Canada. Il y a des associations de femmes partout au pays; le groupe FACI encourage les entrepreneures qui se lancent sur un nouveau marché à miser sur ces groupes pour élargir leur réseau et en tirer habilement profit. Sachez que les femmes d’affaires sont souvent très portées à l’entraide. Profitez-en, et aidez les autres pendant que vous y êtes!
Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes