Votre bilan, un levier de financement

Votre bilan, un levier de financement

Deuxième partie : Tirez profit de votre actif grâce aux garanties

L’assurance crédit pourrait vous fournir les liquidités nécessaires pour vos affaires à l’étranger. Mais si ce n’est pas le cas, êtes-vous coincé?

Pas nécessairement. De nombreux exportateurs canadiens ont recours à une solution aussi satisfaisante pour eux que pour leur banque : le programme de garanties d’exportations (EGP) d’EDC. Dans le cadre de ce programme, EDC peut fournir une garantie d’exportation pour couvrir le financement dont vous avez besoin. Ainsi, votre banque acceptera peut-être d’augmenter votre capacité de crédit – au moyen du financement des bons de commande, par exemple.

« Parfois, une entreprise a une magnifique occasion à l’étranger, raconte M. Matthews de RBC, mais elle a beau avoir le bon de commande en main, elle n’a pas le fonds de roulement nécessaire pour l’exécuter. Dans ce genre de situation, la solution peut être le financement des bons de commande, qui lui permettrait d’obtenir du financement plus tôt que la normale. Seule, votre banque ne peut assumer un tel risque, mais avec l’aide d’EDC, elle le pourra sûrement. Une fois la garantie EGP confirmée, elle pourra plus aisément financer un projet ou une transaction en cours d’élaboration. C’est ainsi que les banques peuvent fonder leurs décisions de financement sur les bons de commande. »

Comme le programme EGP est très souple, il ne se limite pas au financement des bons de commande. Voici quelques exemples d’utilisation d’une garantie du programme EGP.

  • Obtenir une marge de crédit opérationnelle plus élevée. Vous pourriez augmenter votre marge actuelle en l’adossant à des créances à l’étranger ou à d’autres actifs.
  • Adosser votre marge à des stocks à l’étranger. Si vous avez des stocks à l’étranger, vous êtes peut-être en mesure d’emprunter sur un pourcentage de leur valeur.
  • Solliciter un prêt pour financer vos dépenses d’investissement. Si vous avez à réaliser des investissements en capital dans votre entreprise, une garantie EGP pourrait convaincre votre banque de vous prêter la somme nécessaire.
  • Solliciter un prêt pour financer des acquisitions à l’étranger. Si vous décidez de pénétrer un marché étranger en y achetant des actifs, mais avez besoin de soutien financier pour y arriver, une garantie EGP pourrait convaincre votre banque de vous prêter la somme nécessaire.

Conservez votre marge de crédit opérationnelle

Accroître votre crédit n’est pas le seul défi financier que vous aurez à relever en tant qu’exportateur. Dans certaines situations, vous devrez carrément éviter qu’on vous le réduise – si votre contrat de vente vous oblige à fournir une garantie publique de bonne fin à un client étranger, par exemple.

Si tel est le cas, votre banque pourra fournir cette garantie, généralement sous forme de lettre de crédit (LC) de soutien valable pour un pourcentage de la valeur du contrat. La banque vous demandera toutefois un nantissement de valeur égale à la somme garantie. Pour ce faire, elle bloquera probablement la somme en question dans votre marge de crédit opérationnelle, limitant ainsi votre accès au crédit.

La marge pour garanties de cautionnements bancaires pourrait être la solution. Puisqu’EDC fournira une garantie couvrant 100 % de la somme indiquée sur la LC, votre banque n’aura plus besoin du nantissement, et vous pourrez poursuivre vos activités relatives au contrat et profiter pleinement de votre marge de crédit opérationnelle.

Discutez avec votre banquier

Même si EDC peut vous aider, il vous incombe de convaincre la banque de vous prêter les fonds dont vous avez besoin. Selon Greg Matthews, ces principes de base vous aideront à faire bonne impression.

  • Avant tout, comprenez que les banques financent régulièrement les fonds de roulement, mais prêtent rarement de l’argent pour le marketing et la R-D.
  • Aidez la banque à comprendre le passé, le présent et l’avenir de votre entreprise.
  • Soyez précis : dites combien vous souhaitez emprunter et ce que vous comptez faire de ces fonds.
  • Montrez que vous avez un plan d’affaires qui est mis à jour régulièrement et qui énonce l’orientation stratégique de votre entreprise.
  • Démontrez la saine gestion financière de vos activités, notamment par votre recours à des professionnels comme des avocats et des comptables.
  • Montrez qu’au lieu de viser un profit rapide, vous avez une vision à long terme pour votre entreprise.
  • Si votre banquier vous refuse un prêt en raison de risques trop grands, parlez-lui d’EDC.
Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes