Offerte par David’s Condiments

Comment cuisiner sain et savoureux? Avec David’s Condiments

Il y a quatre ans, David Marcus a échangé un complet contre un tablier de chef. Le complet ne lui manque pas du tout.

Pendant une bonne partie de sa vie adulte, David Marcus a travaillé dans le domaine des fusions et acquisitions chez PwC, ce qui l’appelait à parcourir le monde et à vivre dans ses valises. En rentrant chez lui le vendredi soir, il voulait absolument éviter de manger comme au restaurant et a donc appris à cuisiner, se spécialisant dans les recettes pour le barbecue. D’abord une activité thérapeutique, celle-ci s’est transformée en une entreprise très lucrative.

Or, il y a sept ans, son père est décédé d’une crise cardiaque. Et peu après, le père d’Erin, sa femme, a eu une crise cardiaque. Il a survécu mais a dû suivre un strict régime sans sel ajouté. Erin, qui est chef aussi, a changé leurs habitudes de cuisson et introduit des aliments sains pour le cœur – sans sel ni gluten ou agents de conservation, et faibles en sodium – qu’elle et David ont continué à servir à leurs amis.

Harcelé par ces amis l’incitant à commercialiser ses épices et ses marinades sèches et humides, David a fini par céder. Comme passe-temps, il s’est mis tranquillement à vendre ses condiments dans les magasins spécialisés à Toronto et dans les environs, y compris en région de villégiature. Quand il a commencé à recevoir des courriels de propriétaires américains de chalet lui demandant où acheter ses produits aux États-Unis, il savait que son idée aurait du succès. Au même moment, la plus importante fondation de dialyse de la région de la baie de San Francisco s’est intéressée à ses produits pour ses propres patients, puis d’autres établissements de santé partout en Amérique du Nord ont vite communiqué avec lui.

« Mes bocaux contiennent plus que des produits; ils caractérisent un mode de vie sain. »

David a enfin pendu le complet pour mettre un tablier en permanence… ce qui marqua la naissance de David’s Condiments. Au tout début, l’entreprise a connu une croissance organique, littéralement de bouche à oreille. Aucun autre aliment sain pour le cœur ne pouvait rivaliser avec les saveurs que David concoctait.

Actuellement, son marché cible présente un portrait démographique très diversifié : des groupes plus âgés éprouvant déjà des problèmes de santé à la génération du baby-boom en passant par le groupe des 25 à 35 ans qui se soucient de leur alimentation. Même les étudiants d’université prêtent attention.

« Les jeunes d’aujourd’hui lisent les étiquettes, car ils veulent savoir exactement ce qu’ils consomment. Et ils recherchent des ingrédients dont ils sont capables de prononcer le nom », dit David.

Finalement, Safeway et Spartan U.S. l’ont appelé… avec de grosses commandes. Exportation et développement Canada (EDC) a fourni à TD, la banque de David, une garantie à 90 % (500 000 $) pour couvrir les frais avant expédition pour ces gros contrats.

Dès notre première rencontre, nous avons compris qu’il s’agissait du début d’un long partenariat, nous confie Kevin Sullivan, directeur de comptes à EDC.  C’est fantastique de pouvoir offrir le soutien financier requis à une entreprise comme David’s Condiments et lui permettre de percer un nouveau marché, particulièrement lorsque le propriétaire est une personne aussi  diligente  et passionnée que David. Et n’oublions pas de mentionner que grâce à ses épices, je me sens comme un véritable chef chaque soir dans ma cuisine.

Offerte par David’s Condiments

Offerte par David’s Condiments

Présentement, la gamme de David’s Condiments se vend chez Whole Foods aux États-Unis. David y envoie les assaisonnements et les recettes, et on prépare les plats sur place. Au Canada, ses produits sont offerts dans les grandes chaînes d’épiceries comme Loblaws et Sobeys, dans les magasins spécialisés et d’aliments naturels, et dans certains restaurants, dont ceux de la chaîne Milestones. Le public peut même se rendre à son installation d’essais alimentaires à Toronto. Par ailleurs, le Dr Oz – eh oui, le célèbre Dr Oz – a manifesté un intérêt et est en train d’analyser certains de ses produits.

Et ensuite? David ne veut pas en entreprendre trop, mais il mise sur les marchés de Grande-Bretagne et d’Australie, qui présentent d’énormes débouchés futurs. Avec la diffusion prochaine d’un livre numérique et la mise au point de nouveaux produits, il s’attend à voir le marché américain s’ouvrir considérablement lorsque la FDA commencera à imposer la divulgation complète d’ingrédients sur les étiquettes de produits alimentaires.

Malgré l’essor de son entreprise, David continue de cuisiner sept jours sur sept. De fait, il exploite seul sa campagne de marketing, assistant aux ouvertures de nouveaux magasins et à des émissions de cuisine, et participant à des messages télévisés, tout en cuisinant encore – bien sûr – pour des fêtes privées. C’est une question de sensibilisation, selon David : « Mes bocaux contiennent plus que des produits; ils caractérisent un mode de vie sain. »

En effet, David Marcus se passionne autant pour les bienfaits de ses produits que pour la croissance de son entreprise. « Certaines gens m’abordent et me montrent leurs cicatrices d’une chirurgie en affirmant que mes aliments leur ont été salutaires, explique-t-il. Ce sont des témoignages positifs qui confirment que j’ai pris la bonne décision. »

Attendez-vous à voir votre supermarché offrir ses condiments en plus grande quantité – et David apparaître plus souvent en personne – alors qu’il continue de sensibiliser les consommateurs à des habitudes alimentaires saines pour le cœur. Ce sera lui qui porte le tablier, pas un complet.

Catégories Agroalimentaire

Comments are closed.

Affichages connexes