Offerte par Cypher Environmental Ltd.

Cypher Environmental : Comment trouver le bon filon à la convention de PDAC

L’industrie minière et extractive représente pour le Canada un atout économique majeur. Plus de la moitié des entreprises d’exploitation minière dans le monde sont canadiennes et le secteur emploie plus de 300 000 personnes. Il n’y a donc rien de surprenant à ce que ce soit le Canada qui accueille le plus grand salon commercial du métier : la convention annuelle de PDAC (Prospector and Developers Association of Canada), qui rassemble les prospecteurs et exploitants miniers canadiens.

Cette année, plus de 30 000 visiteurs, venus de 130 pays, et plus de 1 000 exposants sont attendus à la convention, qui se tiendra du 1er au 4 mars au Palais des congrès du Toronto métropolitain.

Lors d’une convention de cette envergure, les occasions de rencontrer de nouveaux clients et partenaires commerciaux sont nombreuses, mais avec une telle quantité d’entreprises présentes sur le salon, trouver le bon filon peut s’avérer difficile. Pour faciliter la mise en relation des sociétés participant à la convention et garantir ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes puissent avoir des échanges avec des interlocuteurs internationaux pertinents, Export Développement Canada (EDC) organisera une rencontre les 2 et 3 mars, en collaboration avec l’Association canadienne des exportateurs d’équipements et services miniers (CAMESE) et le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement (MAECD).

« Pour une petite entreprise désireuse de gagner de nouveaux marchés, un évènement comme celui-ci est une excellente occasion de rencontrer les principaux clients étrangers et faire valoir leur expertise, » souligne

Johane Séguin, vice-présidente du secteur Produits d’extraction et Ressources d’EDC. « L’industrie minière occupe une place si prépondérante au Canada, qu’un salon comme celui-ci attire des exposants spécialisés dans une grande variété de domaines. »

Cypher Environmental

Cypher Environmental, qui a assisté à la convention ces trois dernières années, y participera en tant qu’exposant pour la première fois le mois prochain. Cette entreprise, dont le siège est au Manitoba, apporte une solution exceptionnelle et écologique à un problème chronique auquel l’industrie minière est confrontée… la poussière.

« Dans l’industrie minière, tout est une question de productivité, » déclare Todd Burns, président de Cypher Environmental Inc. « La poussière ne représente pas seulement un danger; elle peut aussi avoir de sérieuses conséquences sur le rendement d’une mine, » explique-t-il. « Si les machines sont enrayées par la poussière, ou si les camions ne peuvent circuler qu’un à la fois en raison du manque de visibilité, cela peut vraiment ralentir la production. Nos produits permettent de prévenir ce genre de situation. »

Les produits « dust block » et « earthzyme » proposés par Cypher Environmental pour stabiliser les sols sont inoffensifs et non corrosifs, ce qui constitue un avantage remarquable pour contrôler la poussière dans les mines à ciel ouvert et sur les routes. « De nombreux produits de stabilisation des sols ont un effet néfaste sur l’environnement ou rongent les machines. Nos produits permettent de prolonger la durée de vie de l’équipement et sont progressivement biodégradables, » indique Todd Burns.

La poussière générée par une exploitation minière peut également avoir des répercussions importantes sur les communautés voisines et le milieu environnant. « Nous avons remarqué que nos produits suscitent beaucoup plus d’intérêt de la part de sociétés désireuses d’assumer leur responsabilité sociale en tant qu’entreprise (RSE) et d’adopter des solutions écologiques, » précise Tood Burns.

À l’heure actuelle, Cypher Environmental mène ses activités dans plus de 20 pays et a l’ambition de poursuivre son expansion en Amérique du Sud. Cypher a participé aux rencontres organisées lors des deux dernières conventions de PDAC pour mettre en relation les entreprises, et a ainsi pu rencontrer de nouveaux partenaires et distributeurs.

« La convention de PDAC est une excellente opportunité pour les acteurs canadiens, » assure Tood Burns. « C’est pour cela que les initiatives prises par EDC pour mettre les entreprises en relation nous ont été si précieuses, » explique-t-il. « Dans une convention de cette taille, vous ne pouvez rencontrer qu’un certain nombre d’interlocuteurs, mais quand les rencontres sont ciblées, la probabilité de trouver de nouveaux clients est décuplée. »

« EDC nous a déjà aidés à pénétrer de nouveaux marchés et a joué un rôle important dans la croissance de notre entreprise, » ajoute-t-il.

« Cette année, nous avons observé un intérêt accru à l’égard des solutions plus respectueuses de l’environnement, car c’est la voie sur laquelle s’est engagé l’industrie minière, » déclare Andrea Guant,conseillère principaledu secteur Mines et Produits d’extraction d’EDC. « C’est le genre d’expertiseque recherchent les clients étrangers; c’est donc une excellente opportunité pour toute entreprise canadienne spécialisée dans ce domaine. »

Avant chaque évènement, l’équipe d’EDC étudie les besoins particuliers d’une compagnie minière étrangère pour la mettre ensuite en relation avec un certain nombre d’entreprises canadiennes dont l’expertise correspondà ses projets d’avenir et aux besoins de sa chaîne d’approvisionnement.

Pour de plus amples informations sur la convention de PDAC et les autres évènements de ce secteur d’activité, cliquez ici.

Pour de plus amples informations pour savoir comment EDC peut vous aider à développer vos activités, cliquez ici.

Catégories Mines et énergies

Comments are closed.

Affichages connexes