L’avenir de l’exportation des technologies médicales : entretien avec Brian Lewis, président et chef de la direction des MEDEC

L’avenir de l’exportation des technologies médicales : entretien avec Brian Lewis, président et chef de la direction des MEDEC

Cette entrevue fait partie de la série sur le secteur des sciences de la vie.

Pour en savoir plus sur les débouchés à l’exportation pour les entreprises du secteur, lisez L’exportation au cœur du succès du secteur canadien des sciences de la vie.

Les Sociétés canadiennes de technologies médicales (MEDEC) sont un regroupement créé par et pour le secteur canadien des technologies médicales de même que la voix des entreprises du secteur des sciences de la vie. Exportateurs avertis s’est entretenu avec le président et chef de la direction du regroupement, Brian Lewis.

Quels sont les débouchés et les défis importants dans ce secteur?

Le Canada est un premier de classe en matière de recherche et développement, mais accuse un retard au chapitre de la commercialisation de ses technologies. La bonne nouvelle est que les gouvernements et d’autres partenaires du système de santé reconnaissent le problème et commencent à travailler à le résoudre.

Quelles sont les caractéristiques d’une entreprise qui réussit dans ce secteur?

Sur le marché actuel, il est de plus en plus important que les entreprises fassent valoir les avantages de leurs technologies pour le système de santé dans son ensemble et qu’elles apportent des preuves en ce sens.

Les entreprises qui réussissent savent que, compte tenu du vieillissement de la population, les systèmes de santé partout dans le monde recherchent des solutions pour non seulement améliorer les soins, mais aussi réduire les coûts et ainsi favoriser leur pérennisation. Des technologies innovatrices peuvent mener à des soins mieux conçus et plus efficaces. Par exemple, les technologies de télésurveillance peuvent permettre à un patient de rester à la maison tout en recevant des soins.

Quelle place occupe l’exportation dans ce secteur?

L’exportation est essentielle pour les entreprises canadiennes de technologie médicale. Étant donné la taille du marché canadien et les problèmes de commercialisation au pays, certaines entreprises vivent exclusivement de l’exportation.

Les chaînes d’approvisionnement jouent-elles un rôle important dans ce secteur? Si oui, comment une entreprise canadienne peut-elle s’y intégrer?

Oui, les chaînes d’approvisionnement sont très importantes pour le secteur. Les entreprises doivent comprendre le fonctionnement du système de santé dans les pays où elles veulent exporter. En collaboration avec des partenaires, les MEDEC offrent souvent des formations sur l’exportation sur certains marchés. EDC et le Service des délégués commerciaux du Canada peuvent aussi aider les entreprises, et il existe plusieurs firmes de services-conseils spécialisées dans ce domaine.

Avez-vous quelques conseils à donner aux PME de ce secteur?

Partout au pays, les gouvernements consacrent de plus en plus d’efforts à la réussite des entreprises innovantes; il faut donc chercher les ressources qui vous aideront à faire croître votre entreprise. De plus, toutes les entreprises, peu importe la taille, devraient se concentrer sur la valeur que leur produit offre au patient et au système de santé.

À quoi peut s’attendre ce secteur d’ici un ou deux ans?

L’exportation continuera de jouer un rôle essentiel pour les entreprises canadiennes. Au pays, les programmes d’approvisionnement en technologies médicales accorderont probablement de plus en plus d’importance à la valeur d’une innovation pour le système dans son ensemble. Parallèlement, les gouvernements, le secteur et les partenaires du système de santé poursuivront leurs efforts pour intensifier la commercialisation des technologies sur le marché canadien.

Catégories Sciences de la vie

Comments are closed.

Affichages connexes