Webinaire: Les États-Unis – marché prometteur pour les exportateurs

Webinaire: Les États-Unis – marché prometteur pour les exportateurs

Après plusieurs années de lassitude, le marché américain reprend de la vigueur, ce qui augure bien pour les entreprises canadiennes. Pour celles d’entre elles qui exportent actuellement ou qui prévoient le faire, il y a de quoi se réjouir encore plus. Pourquoi, dites-vous? Pour le savoir, assistez à notre webinaire gratuit du mardi 24 novembre, qui aura pour titre « Optimiser l’exportation aux États-Unis. »

Venez écouter notre groupe d’experts, dont Jayson Myers, président et chef de la direction de Manufacturiers et Exportateurs du Canada; Gary Brown, représentant en chef d’EDC pour les États-Unis; Bill Macheras, délégué commercial du Service des délégués commerciaux; et Isaac Langleben, des entreprises Open Farm Inc. et Canada Pooch.

« Les États-Unis sont juste de l’autre côté de la frontière. Or, ce marché connaît à l’heure actuelle une reprise très marquée de ses dépenses de consommation et son secteur industriel – qui roule presque à pleine capacité –, nécessite de l’investissement pour croître, » observe Gary Brown. « Ces facteurs en font un point de mire pour les exportateurs canadiens. »

Jayson Myers corrobore ces propos : « La reprise soutenue des dépenses de consommation et la baisse du huard rendent effectivement le marché américain très attrayant pour les exportateurs canadiens, » souligne-t-il. Mais, attention, la donne a changé aux États-Unis. Les exportateurs canadiens qui font de bonnes affaires sur le marché américain savent éviter les écueils et apporter une plus grande valeur à leurs clients américains. »

Le groupe d’experts fera le point sur l’économie américaine et son incidence sur les marchés mondiaux. Il expliquera l’engouement actuel pour le marché américain, y cernera les débouchés actuels et présentera des façons de s’y lancer.

« Il ne faut surtout pas sous-estimer le marché américain, » fait remarquer Bill Macheras. « Il est très compétitif. Même si vous croyez offrir un produit, un service ou une technologie unique, il y a probablement quatre ou cinq autres entreprises offrant le même produit. Votre stratégie doit avoir été établie et éprouvée. »

Bill estime par ailleurs qu’en raison de l’immensité du marché américain, les stratèges feraient mieux de l’envisager un État à la fois. « À elle seule, la Californie est aussi peuplée que le Canada tout entier. Un seul État peut donc combler vos besoins à satiété, et presque à perpétuité, estime-t-il. Quand je vois un exportateur qui affirme « Nous pouvons cibler les États-Unis en entier », je me dis qu’il manque d’expérience et qu’il n’a fait pas une étude de marché ni déployé tous les efforts voulus pour bien pénétrer ce marché. Même une entreprise de la taille de Magna, le fabricant de pièces automobiles, ne s’attaque pas à tous les marchés du monde. Au contraire, elle choisira ses marchés cibles avec soin.

Le webinaire se terminera par le récit admirable d’Isaac Langleben et de son épouse, qui ont lancé une entreprise de vêtements d’extérieur pour chiens ainsi qu’une entreprise de nourriture haut de gamme pour chiens depuis leur appartement de Toronto. Ces entreprises sont maintenant chefs de file de leurs secteurs et leurs produits se vendent sur trois continents.

« Il y a environ deux ans, nous avons commencé à exporter aux États-Unis; nous faisons maintenant affaire avec certains des plus gros distributeurs de produits pour petits animaux au pays », affirme Langleben. Si vous trouvez de bons partenaires pour le financement et le dédouanement, il est relativement facile d’exporter aux États-Unis. Il n’y pas d’obstacle langagier et les pratiques commerciales et la culture sont très semblables. Cependant, quel dédale que les diverses réglementations douanières, et quelle tâche ardue de se conformer à chacune d’entre elles!

Le webinaire commence à 13 h le 24 novembre. Vous en apprendrez davantage sur les États-Unis, marché attrayant de par sa proximité géographique et du fait qu’on y assiste à un boum de la construction, ce qui entraîne une cascade d’achats de consommation. Outre les débouchés potentiels de ce marché, vous découvrirez les besoins pressants d’entreprises américaines en manque de capacité et comment des exportateurs canadiens peuvent répondre à ces besoins.

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes