Auteur Elliott Gillespie

Faire face au monde numérique de la prochaine génération

EDC entretient des relations financières au Canada et à l’étranger avec de nombreuses multinationales, susceptibles d’influer sur l’offre et les occasions de partenariats en faveur de ses exportateurs, petits ou établis, à l’échelle internationale.

À l’heure actuelle, on compte environ trois milliards de connexions Internet. D’ici 2020, ce nombre dépassera les 50 milliards. Leurs auteurs ne se limiteront pas à des personnes, mais incluront des appareils; on parlera alors d’« Internet des objets » ou de communication machine-machine. Ainsi, il existera des réseaux de très grande capacité qui permettront de stocker, de transmettre et d’analyser les milliards de points de données créées chaque seconde par ces milliards d’auteurs, humains et machines, du monde entier.

D’importantes multinationales établies au Canada fournissent l’infrastructure de ces réseaux à grande capacité aux géants mondiaux des télécommunications, dont Ericsson, Alcatel-Lucent, Nokia Siemens Networks et Ciena, qui tirent parti du potentiel de R-D du pays et de la fiabilité de son écosystème des télécommunications.

Les entreprises canadiennes sauront-elles maintenir une place de choix dans cette nouvelle économie numérique? À l’avenir, de nouveaux genres d’applications industrielles, de modèles d’affaires et de technologies d’analyse – incontournables de la connexion universelle à haut débit – produiront la prochaine vague d’innovations technologiques, qui pourrait mettre l’expertise de notre pays à l’avant-plan afin d’actualiser les nouveaux débouchés mondiaux en TIC.

Les formes de connectivité et de mobilité évoluent dans les secteurs clés, en même temps que les architectures d’infonuagique et la communication machine-machine en essor exponentiel, d’où le foisonnement des possibilités de créer des logiciels d’entreprises qui concilient l’ensemble de ces facteurs. Les principaux secteurs de croissance sont, entre autres, les infrastructures intelligentes, qui permettent de surveiller et d’analyser de nombreux types de systèmes (des transports aux hydrocarbures) qui allient capteurs, connectivité de réseau et logiciels; la géomatique qui sert à la mise en valeur des ressources; l’agriculture de précision, qui intègre la connectivité sans fil et l’imagerie satellitaire en vue d’optimiser la production agricole; les applications de sécurité avancée et d’autres progrès.

Bon nombre de ces applications intersectorielles déjà commercialisées sont exportées, notamment grâce à certains de nos clients canadiens des TIC. Par exemple, l’entreprise ontarienne Redline Communications est à la création d’une infrastructure sans fil destinée à un vaste champ de pétrole exploité par une entreprise d’Abou Dhabi, dans les EAU. À l’aide des services d’Alcatel-Lucent, intégrateur de systèmes du projet, Redline est en mesure de doter le champ de pétrole d’un système numérique intégré pour assurer la transmission d’informations fiables en temps réel entre les capteurs des têtes de puits et le centre de commande, où les activités peuvent être surveillées et gérées à distance.

Voilà un cas parmi tant d’autres qui témoigne des applications spécifiques créées par d’ingénieux acteurs canadiens et contribuant à modeler le paysage numérique de demain. Afin d’accroître le potentiel d’exportation de ces technologies, EDC use de ses relations au pays et à l’étranger dans les grands secteurs canadiens (notamment les secteurs minier, agricole, des transports, de l’infrastructure, des hydrocarbures et de la production d’électricité) pour tisser des liens entre ses PME clientes des TIC et d’importants acheteurs étrangers. Par ailleurs, une fois adoptées par de grandes entreprises canadiennes (hors TIC), les applications qui ciblent un créneau des TIC peuvent renforcer la compétitivité des deux parties à l’échelle mondiale.

EDC entretient des relations financières au Canada et à l’étranger avec de nombreuses multinationales, susceptibles d’influer sur l’offre et les occasions de partenariats en faveur de ses exportateurs, petits ou établis, à l’échelle internationale. En continuant sur cette voie et en proposant sa vaste gamme de solutions d’assurance crédit et de financement dans le cadre de transactions internationales, EDC aide les entreprises canadiennes admissibles à déployer des technologies de la nouvelle génération sur les marchés mondiaux avant la concurrence dans un espace numérique en pleine évolution.

Je vous invite à laisser un commentaire ci-après pour me décrire l’apport de votre entreprise à l’avenir de l’économie numérique.

Catégories Perspectives sectorielles, Technologies et télécommunications

Comments are closed.

Affichages connexes