Nutrigrill, lorsque l’Occident, l’Orient et Internet s’unissent pour produire une recette gagnante

Nutrigrill, lorsque l’Occident, l’Orient et Internet s’unissent pour produire une recette gagnante

Voyager en Asie a été fort révélateur pour Phil Poetker et Barry Belog.

Désireux de favoriser la cuisine santé partout dans le monde, les deux entrepreneurs de Winnipeg ont revisité une invention orientale à la sauce occidentale. Est né le Nutrigrill, un barbecue d’intérieur en forme de wok adapté pour ici.

« La santé et le bien-être sont des enjeux primordiaux qui passent par l’alimentation, soutient M. Poetker. Lors de notre voyage, qui nous a entre autres menés en Corée, au Japon, en Chine et en Thaïlande, nous avons reconnu une méthode de cuisson simultanée des viandes et légumes. Nous nous sommes également rendu compte que les familles là-bas ont leur santé et leur bien‑être à cœur; leur façon de cuisiner leur permet de contrôler leur apport calorique, et donc leur obésité. »

Successeur du poêle à fondue des années 1970, le Nutrigrill est le nouvel incontournable pour vos repas en groupe.

« Cuisiner et manger en famille est une tradition qui se perd en Amérique du Nord. Les gens mangent seuls, branchés sur leurs gadgets pour bavarder sur les médias sociaux », déplore M. Poetker, qui se dit inventeur de carrière. « Le Nutrigrill est facile à utiliser, et tous les convives passent du bon temps en participant activement au repas. »

De la cuisine en groupe à une fructueuse campagne sur les médias sociaux, Nutrigrill recrute des adeptes de tous les coins du globe : au-delà de 6 000 unités se sont vendues dans plus de 10 pays (États-Unis, Royaume-Uni, Japon, Russie, Chine, Amérique latine…). Environ 60 % des ventes proviennent de marchés étrangers autres que les États-Unis.

« Nous vendons notre produit à l’international depuis environ deux ans. Le numérique permet une présence ininterrompue sur un marché très vaste pour un prix minime, explique M. Poetker. Il semble que le désir de manger sainement, entre amis et en famille, est universel. »

Recourir à une stratégie de marketing numérique ouvre bien des portes à son entreprise.

« Nous avons très peu dépensé pour promouvoir notre produit dans le reste du monde, affirme-t-il. Le numérique permet de toucher un marché immense, et donc de tester divers segments psychographiques et sociographiques. La plupart des moins de 30 ans regardent peu la télévision, Facebook et YouTube accaparant presque exclusivement leur attention. »

Nutrigrill n’en est pas encore à mettre K.O. George Foreman et sa gamme de barbecues, mais le duo Poetker-Belog travaille à augmenter sa capacité de production dans le but de pouvoir offrir 25 000 unités par mois aux marchés étrangers, dont les États‑Unis. En effet, la demande devrait bondir suivant la diffusion d’une infopublicité avec la chef et célébrité Donatella Arpaia. Une gamme d’une trentaine d’accessoires est aussi en cours d’élaboration.

Le duo tire de nombreuses leçons de son expérience de vente internationale, notamment que la planification est un facteur déterminant de réussite.

« Le monde se fait de plus en plus petit, et les occasions, de plus en plus grandes, affirme M. Poetker. Mais il faut se préparer : un manque de planification peut mener au désastre. De plus, entretenir de bonnes relations d’affaires est capital si l’on veut inspirer suffisamment confiance pour mener une entreprise hors du pays. »

C’est particulièrement vrai en Chine, ajoute-t-il. « De nombreux gens d’affaires canadiens n’auraient pas tendance à développer des relations interpersonnelles avec leurs partenaires et clients à l’étranger. »

Pour la suite, Nutrigrill mise sur les États-Unis, mais fera aussi de la promotion sur les autres marchés. De nombreux détaillants indépendants et franchisés se sont dits intéressés par le produit, ainsi que les chaînes de télé-achat HSN et QVC. Outre l’amélioration continue de son barbecue, l’entreprise s’affaire à la confection de kiosques de vente qu’elle pourra installer dans les centres commerciaux et épiceries.

Phil Poetker et Barry Belog comptent bien persévérer jusqu’à ce qu’ils aient révolutionné le monde de la cuisine.

« Les gens de partout ont soif de créativité et veulent faire connaître la cuisine d’ailleurs. Nous aimerions nous poser en innovateurs en matière de santé et de bien-être dans le contexte des repas en famille, confie M. Poetker. Nous avons créé un produit à la présentation occidentale, mais à la philosophie manifestement asiatique. »

Plus d’aperçus au sujet de l’exportation avec Phil Poetker de Nutrigrill sont disponible ici.

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes