Covered Bridge Potato Chips : de petites pommes de terre, mais une grande réussite à l’échelle mondiale

Covered Bridge Potato Chips : de petites pommes de terre, mais une grande réussite à l’échelle mondiale

Ketchup, BBQ, sel et vinaigre, crème sure et oignon, cornichon à l’aneth, et même homard de l’Atlantique! Quelle que soit la saveur qui vous fait envie, il y a fort à parier que vous trouverez des croustilles à votre goût.

En général, quand on pense croustilles, on s’arrête à la saveur. On ne réfléchit pas forcément au type de pomme de terre ni à sa transformation du champ au garde-manger.

Pourtant, c’est exactement le genre de chose auquel songe Ryan Albright, président et chef de la direction de Covered Bridge Potato Chips, lorsqu’il s’agit de son entreprise, ainsi nommée en l’honneur du plus long pont couvert du monde situé dans sa ville de Hartland, au Nouveau‑Brunswick.

Depuis des générations, chez lui, les pommes de terre font partie de la famille.

Parlez-nous de votre entreprise.

Mon frère Matt et moi sommes producteurs de pommes de terre de quatrième génération : notre arrière-grand-père s’est lancé dans l’agriculture au début des années 1920. Nous travaillions encore pour notre père et notre grand-père, en 2004, quand nous avons fondé Carleton County Spud Distributors, consacrée à l’achat de pommes de terre provenant des provinces de l’Atlantique, du Québec et du Maine et à leur revente sur différents marchés, principalement à des fabricants de croustilles. Deux ans plus tard, nous avons racheté la ferme familiale et fondé Covered Bridge Potato Chips. Avant de lancer notre premier sac de croustilles en décembre 2008, nous avons consacré trois ans à la mise au point de produits, au marketing et à la construction de notre usine de production. C’est à bord de ma Toyota Corolla que nous avons livré nos premiers sacs aux commerces des environs, où ils étaient disposés sur des présentoirs en bois que nous avions fait faire ici.

Votre produit a-t-il évolué?

Oui, certainement. Nous évoluons constamment, comme se doit d’ailleurs de le faire toute bonne entreprise qui surveille les tendances du marché et cherche à améliorer son efficacité et ses processus d’exploitation. Au début, nous ne produisions que notre propre marque, mais nous préparons maintenant la marque maison de nombreuses bannières américaines et canadiennes. Au Canada atlantique, comme nous avons notre propre réseau de transport par camion, nous distribuons beaucoup de produits de marques « partenaires », comme la charque Jack Link’s, les boissons Pop Shoppe, la limonade Calypso, les collations Beanitos, les produits Muscle MLK et bien d’autres.

Quel a été l’effet de la technologie sur votre entreprise?

À l’heure actuelle, nous tâchons d’améliorer la circulation de l’information dans nos systèmes informatiques. Nous voulons adopter un système portatif que tous nos chauffeurs utiliseront à partir de leur iPhone pour créer des factures à l’intention des magasins, les renseignements étant ensuite téléversés automatiquement dans notre système central. Nous mettons aussi en place un nouveau système de gestion des stocks complètement intégré à l’usine, aux entrepôts et aux camions. Enfin, chaque année, nous poursuivons l’automatisation de la production pour rester efficaces et maintenir nos normes de qualité.

Qui sont vos principaux concurrents?

La réponse dépend beaucoup des régions, mais aussi de l’endroit où sont placées nos croustilles en magasin. Par exemple, s’il s’agit de l’allée des produits naturels, nous nous mesurons aux autres marques d’aliments naturels.

En quoi vous démarquez-vous de la concurrence?

Nous sommes le seul fabricant d’Amérique du Nord qui utilise la pomme de terre Russet foncée pour confectionner toutes ses croustilles, mais aussi le seul fabricant de croustilles de patate douce. En plus, nos produits ont été les tout premiers à être certifiés « sans gluten ». Nous cultivons toutes nos pommes de terre Russet de qualité supérieure à la ferme familiale. Nos produits sont entièrement naturels, certifiés cachères, et exempts de saveurs et de colorants artificiels ainsi que de gras trans. Nous utilisons également du sel de mer.

À qui demandez-vous conseil au sujet de votre entreprise?

J’apprends à mesure. C’est moi qui décide et j’assume mes choix, bons ou mauvais. Je ne me défile pas. Je n’ai pas de formation universitaire, mais mon équipe est constituée d’excellents spécialistes compétents dans divers domaines. C’était plus difficile lorsque nous n’avions qu’une poignée d’employés; avec une centaine maintenant, nous pouvons compter sur les forces de tout le monde.

Parlez-nous de vos clients.

Ils proviennent de tous secteurs : épiceries, allées des aliments sans gluten ou naturels, dépanneurs, salles de quilles, restaurants, marques maison, etc. Nos clients adorent nos croustilles parce qu’elles sont entièrement naturelles et qu’elles regorgent de saveurs audacieuses, mais aussi parce qu’ils savent que nous cultivons nous-mêmes nos pommes de terre Russet foncées de première qualité.

Quels sont les plus grands défis que présente la gestion de votre entreprise?

Lorsqu’il s’agit de créer une nouvelle marque, tout est un défi. Nous avons fait beaucoup d’erreurs, mais nous essayons de ne pas les refaire. Il faut savoir déléguer, connaître le secteur mieux que quiconque et être si passionné que les heures ne comptent plus.

Catégories Agroalimentaire

Comments are closed.

Affichages connexes