Temporal Power bouleverse le secteur de l’énergie et trace la voie de la réussite mondiale

Temporal Power bouleverse le secteur de l’énergie et trace la voie de la réussite mondiale

Temporal Power est considérée comme une des jeunes entreprises les plus prometteuses du secteur des énergies renouvelables. L’entreprise de Mississauga vient de terminer un projet pour la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité de l’Ontario et construit actuellement une deuxième installation de plus grande envergure. En 2014, elle a été désignée entreprise de l’année par l’Ontario Energy Association.

Le grand défi de Temporal consiste toutefois à accéder aux marchés étrangers, où sont ses plus importantes possibilités de croissance. Eric Murray, président et chef de la direction, sait que la partie ne sera pas facile. Il a d’ailleurs retenu de précieuses leçons d’une première incursion hors du pays.

En octobre dernier, Temporal a conclu un accord avec le gouvernement d’Aruba, une île des Antilles, pour un projet en deux phases, dont la première consiste en l’installation d’un système de stockage par volant d’inertie de 5 MW. La technologie de Temporal aidera Aruba à atteindre son objectif : produire 100 % de son énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2020.

Le cœur du système de Temporal consiste en un volant d’inertie en acier qui agit comme une batterie mécanique emmagasinant l’énergie cinétique dans une masse en rotation. Temporal a appliqué au concept de volant d’inertie, qui date des débuts de la révolution industrielle, des technologies avant-gardistes comme la lévitation magnétique et le fonctionnement sous vide, créant ainsi une solution de stockage d’énergie à haut rendement. Grâce à ces innovations, Temporal offre le volant d’inertie ayant la plus grande capacité énergétique sur le marché.

Les volants d’inertie permettent un équilibrage énergétique plus précis, ce qui améliore la qualité de puissance, maintient la stabilité du réseau et facilite l’intégration d’énergie renouvelable. Temporal est soutenue par d’importants investisseurs comme Enbridge et Northwater Capital.

L’an dernier, l’Energy Guidance Group a désigné Temporal comme l’un des 10 innovateurs les plus influents du secteur des services publics. La firme de consultants américaine note que les volants d’inertie de Temporal coûtent beaucoup moins cher que ceux de ses concurrents en raison de sa fabrication en acier recyclé (plutôt qu’en fibre de carbone, plus coûteuse) et peuvent emmagasiner une quantité d’énergie 50 fois plus importante que les volants traditionnels.

Temporal a été mise au courant de l’occasion à Aruba par une autre entreprise ontarienne de technologie propre. Sans expérience d’exportation, et ne connaissant pas la réglementation applicable en matière d’opérations bancaires, de droit et de construction, M. Murray savait qu’il devait obtenir de l’aide pour que tout se déroule bien et que le client soit satisfait.

« Les problèmes concernaient les opérations de change, l’échéancier des paiements, les opérations bancaires, les recours judiciaires et les diverses garanties, explique M. Murray. Nous sommes une entreprise en émergence et contrairement à une grande société, nous n’avons pas les ressources et le savoir-faire pour maîtriser ces domaines ni le temps pour apprendre au fur et à mesure. »

M. Murray a donc fait appel à Exportation et développement Canada (EDC) et au Service des délégués commerciaux. « Grâce au soutien d’EDC, nous étions sur un pied d’égalité avec les grandes multinationales », affirme M. Murray.

« Nous nous sommes d’abord concentrés sur Aruba, mais lorsqu’on met tant d’énergie dans une transaction de cette ampleur, on veut en tirer des leçons et les mettre à profit ultérieurement, explique M. Murray. Nous avons standardisé le processus d’exportation et l’avons utilisé à une autre reprise, mais nous comptons bien répéter l’expérience plusieurs fois. »

Pour lui, l’avenir de Temporal est sans conteste tourné vers l’exportation.

« Par notre nature, notre réussite repose sur l’exportation. Je ne crois pas exagérer en disant cela. Ces derniers mois, nous avons fait du recrutement stratégique pour favoriser notre croissance, et ce n’est pas fini. Notre réussite actuelle est intimement liée au marché intérieur, mais celui-ci n’est pas assez important pour garantir notre réussite à l’avenir. Les technologies propres sont un marché mondial qui grandit, et où tout repose sur les alliances gagnantes », déclare M. Murray.

Obtenez d’autres conseils sur l’exportation d’Eric Murray, de Temporal Power, ici.

Catégories Ecotechnologies

Comments are closed.

Affichages connexes