Trois façons d’intégrer une chaîne de valeur mondiale

Bon nombre de petites entreprises font leurs premières armes sur les marchés émergents en tant que fournisseurs auprès d’une grande société multinationale canadienne ou établie sur le marché américain. Voici comment elles s’y prennent.

Être membre a ses avantages, nous dit l’adage. Certains vous confieront que l’affirmation vaut aussi pour toute entreprise participant à une chaîne d’approvisionnement mondiale ou à une chaîne de valeur mondiale. À EDC, nous voyons bon nombre de petites entreprises se lancer pour la première fois sur les marchés émergents en vendant leurs produits ou services à une grande société canadienne ou à une grande société implantée aux États-Unis faisant affaire dans plusieurs régions du globe.

Il existe une foule de manières de se joindre au « club ». La bonne nouvelle, c’est que ce club n’a rien de sélect. Bien au contraire, il se présente comme l’une des façons les plus simples qui s’offrent à une petite entreprise d’accroître ses activités – voire de survivre – à long terme. Cependant, avant de vous engager dans cette voie, quelques conseils s’imposent.

Un premier conseil : ne vous limitez pas à vendre votre produit ou service. Vous devez également mettre en valeur la vision de votre entreprise et la façon dont cette vision s’inscrit dans la perspective mondiale des entreprises mondialisées que vous ciblez. Pour y arriver, segmentez vos clients actuels et potentiels en vous fondant sur leur orientation stratégique. Par exemple, si ces sociétés cherchent une rapide croissance, déterminez les produits et services qu’elles proposent et ce que vous pouvez leur offrir sur le plan des approvisionnements et des services ou encore des améliorations technologiques. Ces sociétés seront celles qui se montreront le plus d’intérêt à l’égard de vos démarches pour arrimer votre vision à la leur – en d’autres termes, vous devez leur faire valoir que vous disposez des éléments essentiels pour accélérer leur croissance!

Un deuxième conseil : ne sous-estimez pas le potentiel des « réseaux de relations informels » mis en place par vos employés. En effet, le partenaire idéal pourrait provenir d’une source inattendue. Alors, n’hésitez pas à tirer parti de vos ressources internes pour saisir ces occasions prometteuses.

Un troisième conseil (sans doute le plus précieux de tous) : prêter attention à vos clients actuels, car ils pourraient bien vous ouvrir la porte aux chaînes d’approvisionnement mondiales. Grâce aux relations de confiance que vous avez tissées au fil des ans avec vos clients au pays, vous pourriez profiter de leur essor international alors même qu’ils se mettent en quête de filons commerciaux sur de nouveaux marchés.

Rappelez-vous que le moyen d’intégrer une chaîne d’approvisionnement mondiale diffère pour chaque entreprise. Certaines entreprises parviennent à s’implanter sur la scène mondiale en recourant simplement à Internet comme moyen de promotion de leur produit ou service. Cependant, le processus est généralement plus complexe. Un examen exhaustif de vos capacités, de vos forces et de vos points à améliorer – les marchés où vos clients sont présents, les réseaux de relations établis par vos employés tout comme la valeur globale que vous livrez à vos clients – vous aidera à intégrer avec succès une chaîne d’approvisionnement mondiale.

Enfin, demeuré au fait de l’évolution la plus récente du commerce international en faisant appel au Service des délégués commerciaux. Nous suggérons d’ailleurs à toutes les entreprises de s’inscrire (tout à fait gratuitement) auprès du Délégué commercial virtuel afin d’accéder à des renseignements sur les pays, à des études de marché, à la liste des événements et des personnes-ressources propres à un marché particulier de même qu’au nom et aux coordonnées du délégué commercial responsable de votre secteur d’activités. De plus, il comporte des liens vers le site edc.ca vous permettant, au moment voulu, de profiter des outils de financement du commerce international et de gestion des risques de même que de l’expertise dont vous avez besoin pour boucler vos transactions sur les marchés mondiaux.

Pour connaître d’autres solutions pour petites entreprises, communiquez avec Denis L’Heureux, à dlheureux@edc.ca, ou consultez le www.edc.ca.

Organisme de crédit à l’exportation du Canada, EDC offre des solutions commerciales novatrices pour aider les exportateurs et les investisseurs canadiens à réussir sur les marchés mondiaux. Chaque année, plus de 7 700 entreprises canadiennes et leurs clients étrangers tirent profit de ses connaissances et de ses partenariats pour faire des affaires sur environ 200 marchés. EDC, société financièrement autonome, est un chef de file reconnu dans l’établissement de rapports financiers et l’analyse économique.

Catégories Perspectives pour des petites entreprises

Comments are closed.

Affichages connexes