Conseils pour faire des affaires dans le secteur minier péruvien

Conseils pour faire des affaires dans le secteur minier péruvien

En tant que chef de file de l’industrie minière mondiale, le Pérou est un marché très prometteur. Voici quelques conseils des représentants d’Exportation et développement Canada (EDC) pour les sociétés minières qui cherchent à faire des affaires dans la région.

« Le marché péruvien est mature », dit Stephen Benoit, représentant en chef de la région des Andes, EDC. « Comme les sociétés minières veulent un service en tout temps, les fournisseurs doivent être présents au Pérou. En effet, ils ne peuvent pas offrir un soutien à partir de Sudbury, de Chicoutimi ou de Val-d’Or. Ils doivent être sur place, d’une façon ou d’une autre. »

La présence n’est toutefois pas le seul facteur à considérer. « Les entreprises doivent connaître le marché, les concurrents et le potentiel de leurs produits », soutient Rafael Castillo, directeur régional à Lima, EDC. « Si la demande est là, elles devront s’engager à long terme; elles ne devraient pas s’attendre à conclure d’entente sur-le-champ. Elles devront d’abord nouer des relations, apprendre la langue du pays, faire un contrôle préalable et être diligentes dans toutes les facettes de la responsabilité sociale des entreprises. Voilà les facteurs essentiels à leur succès. »

Le Pérou recèle de belles perspectives de ventes pour les entreprises qui font leurs devoirs, particulièrement celles offrant des produits et des capacités efficaces pour les mines souterraines et à ciel ouvert. Grâce au jumelage, ces perspectives seront encore meilleures.

Avez-vous songé au marché péruvien?

Communiquez avec le délégué commercial du Canada au Pérou ou avec Stephen Benoit d’EDC pour obtenir des conseils et outils qui vous aideront à partir du bon pied.

Pour en savoir plus sur l’événement de jumelage EXTEMIN 2015, lisez « Le jumelage, clé du secteur minier péruvien ».

Catégories Amérique centrale et du Sud

Comments are closed.

Affichages connexes