IMAX – Ne jamais accepter de compromis

IMAX – Ne jamais accepter de compromis

Comment EDC a aidé une compagnie canadienne à très grande (et très vaste) vision

Le cinéma nous permet de nous évader de la réalité. C’est un voyage virtuel de deux heures vers des mondes nouveaux, où l’audience est invitée à voler avec des super héros, à pleurer avec des héros tragiques et à rire avec les autres spectateurs.

L’avancement des technologies du loisir a rendu l’univers cinématographique plus captivant et réaliste. Nous ne regardons plus simplement les films… nous en faisons l’expérience. Et c’est une compagnie canadienne (oui, vous avez bien lu, canadienne), qui mène le bal de cette révolution : IMAX.

Née à Toronto, l’histoire du géant du loisir a commencé par un film en multivision qu’un petit groupe de réalisateurs de cinéma expérimental a installé à EXPO 67, à Montréal. Ils avaient participé à un concours pour réaliser la première véritable expérience de film en mode multi-écran, ce qu’ils ont fait en synchronisant neuf projecteurs. Le processus était toutefois complexe et difficile à gérer techniquement et le défi, que la compagnie continue de relever encore aujourd’hui, était d’améliorer la technologie ainsi que l’expérience générale vécue en mode multi-écran.

Aujourd’hui, les cinémas IMAX sont entièrement personnalisés, depuis les films jusqu’aux salles. Tout est conçu pour maximiser l’expérience – le son, la résolution des images, la taille des écrans, jusqu’à l’inclinaison des sièges. Tout est conçu pour que le spectateur se sente totalement captivé.

L’évolution d’IMAX et la participation d’EDC

La croissance d’IMAX ne s’est toutefois pas passée sans heurt. Lors de sa création, la compagnie s’est trouvée face à un dilemme du type « l’œuf et la poule ». Elle possédait une technologie révolutionnaire pour présenter les films, mais le coût de leur impression était si élevé que peu de films étaient produits. D’où une croissance lente.

Pendant 25 ans, la compagnie a ouvert 100 salles de cinéma. Puis, au cours des cinq dernières années, elle en a ouvert plus de 600.

Cette évolution est en partie due à Exportation et développement Canada (EDC), qui a pu aider IMAX pendant la période difficile. Les relations entre les deux organisations ont commencé en 1998 et, en plus de 15 ans, EDC a offert des solutions qui ont aidé IMAX pendant les périodes creuses, et ont par ailleurs contribué à son expansion sur de nouveaux marchés.

« Nous sommes passés par des phases difficiles, et EDC nous a aidés de diverses façons », reconnaît Mark Welton, président d’IMAX Theatres. « Il y a quelques années, pendant la période de resserrement du crédit, lorsqu’il était difficile d’obtenir des capitaux et du crédit, et EDC a également contribué à notre croissance internationale, en accordant du financement à nos acheteurs étrangers pour l’achat de matériel. Et aujourd’hui, elle continue à appuyer notre expansion à l’étranger grâce aux diverses solutions qu’elle nous offre. »

 La croissance d’IMAX avec Cinépolis

La transaction la plus récente, en août 2014, a été le financement de 11 millions de dollars américains qu’EDC a accordé au groupe Cinépolis du Mexique pour stimuler ses affaires avec IMAX, dont plusieurs cinémas étaient déjà situés dans les complexes multisalles de Cinépolis. L’objectif était de renforcer cette relation, tout en contribuant à ce qu’IMAX profite de l’expansion du marché cinématographique en Amérique latine, où les recettes en salles ont bondi de presque 80 % en cinq ans.

« Une fois passée la surprise qu’IMAX est une compagnie canadienne, nous devrions tous être fiers de savoir que, si tant de régions dans le monde ont des loisirs de qualité, c’est grâce à une entreprise d’ici », dit Todd Winterhalt, vice-président, Développement des affaires – Marchés internationaux, à EDC.

« Nous sommes sur la même longueur d’onde. C’est vraiment une bonne compagnie, son produit est révolutionnaire, et nous sommes heureux de pouvoir lui offrir des solutions sur mesure pour qu’encore plus d’audiences dans le monde entier puissent profiter de cette expérience unique. »

La compagnie, qui a maintenant 880 cinémas dans 60 pays, est prête pour une nouvelle expansion, car sur un certain nombre de marchés en dehors de l’Amérique latine, la demande de films en mode multi-écran monte en flèche. En Chine et en Inde, par exemple, on assiste à une hausse incroyable des ventes en salles, et IMAX a bien l’intention de maximiser ses opérations sur ces marchés émergents.

Même s’il y a eu quelques obstacles sur la route, IMAX continue son ascension. Le cinéma était déjà toute une expérience sur les écrans habituels, mais l’ingénuité d’IMAX – aidée par des partenaires comme EDC – l’a fait passer à un niveau supérieur.

« Aller voir un film dans un cinéma IMAX est une véritable expérience, dit M. Welton. Vous êtes assis dans une salle de cinéma mais vous croyez être quelque part ailleurs – là où l’atmosphère est effrayante, intense, intime, magique – un endroit méconnu qui semble très réel. C’est ça, l’expérience IMAX! »

Catégories Mexique, Technologies et télécommunications

Comments are closed.

Affichages connexes