Élan au boom de la construction au Brésil

Écho export : Actualités et conseils à l’export

Élan au boom de la construction au Brésil

EDC a récemment créé une facilité de réassurance-cautionnement novatrice de 200 millions de dollars américains pour la brésilienne Odebrecht S.A., groupe mondial d’entreprises diversifiées.

« En tant qu’acteur clé dans l’infrastructure en Amérique latine, Odebrecht peut, grâce à cette facilité, accroître sa capacité de cautionnement… pour ainsi obtenir des contrats et les gérer plus efficacement », explique Jean Cardyn, vice-président régional, Amérique du Sud, à EDC.

« À titre de partenaire de la multinationale brésilienne, EDC aide à renforcer les relations d’Odebrecht avec des fournisseurs canadiens : ceux qui font déjà partie de sa chaîne logistique et ceux qui cherchent à travailler avec elle. »

Qui dominera le commerce international?

Selon l’Organisation mondiale du commerce (OMC), la domination du commerce mondial devrait passer en 2035 de l’Union européenne et des États-Unis à la Chine et à l’Inde. Bien que d’après son Rapport sur le commerce mondial 2013, les États-Unis et l’Europe resteront les moteurs du commerce mondial pendant les 20 prochaines années, l’OMC signale que le véritable enjeu serait de savoir quelle part obtiendront les économies émergentes comme la Chine.

En 2035, si la conjoncture est favorable, la Chine pourrait accroître sa part des exportations de produits manufacturés pour atteindre presque 25 % du commerce mondial, celle de l’Inde pouvant quant à elle se porter à 5 %, donc plus que doubler.

www.wto.org

Le Canada, premier marché des flux d’IDE chinois

Photo: Calgary Economic Development

Photo: Calgary Economic Development

Cet été, un des plus importants rassemblements au Canada de dirigeants chinois et canadiens des secteurs investissement et affaires (quelque 150 délégués) a eu lieu à Calgary pour échanger sur la manière d’accroître l’investissement chinois dans les grandes villes canadiennes. En 2012, selon un rapport publié par KPMG en 2013, le Canada a surpassé l’Australie pour devenir le premier pays au monde pour l’investissement direct étranger (IDE) en provenance de Chine.

www.canadaentete.com

Incidence sur le secteur minier des minéraux des zones de conflit

Un récent sondage de PwC mené auprès de quelque 900 compagnies révèle le niveau de compréhension, dans l’industrie, de la nouvelle règle relative aux minéraux des zones de conflit adoptée aux États-Unis (qui prendra effet bientôt) et les obstacles potentiels qu’elle peut créer.

Au plus tard le 31 mai 2014, les sociétés ouvertes devront se conformer à cette règle, édictée par la Securities and Exchange Commission des États-Unis (SEC) au titre de l’article 1502 de la « Loi Dodd-Frank ». La règle exige que les entreprises inscrites à la SEC divulguent publiquement leur utilisation de minéraux des zones de conflit – tantalite, étain, tungstène et or (3TG) provenant de la République démocratique du Congo ou de pays voisins – afin de réduire les cas de violation des droits de la personne.

La SEC estime que l’article 1502 touchera directement au moins 6 000 compagnies inscrites – et, indirectement, quelque 275 000 autres entreprises – dont vraisemblablement des producteurs et fournisseurs miniers canadiens. On trouve les 3TG dans des produits comme les téléphones cellulaires, les ordinateurs, les bijoux et les bâtons de golf.

www.pwc.com

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes