Croissance de 7 % des exportations du Nouveau-Brunswick en 2016

Croissance de 7 % des exportations du Nouveau-Brunswick en 2016

L’industrie énergétique représentant environ les deux tiers des exportations du Nouveau-Brunswick, on ne s’étonnera pas que 2015 soit une année difficile pour la province. Cependant, le recul de 5 % de la croissance à l’export en 2015 ne dévoile qu’une partie du tableau puisque les exportations hors énergie – dont celles des secteurs agroalimentaire, forestier et des engrais – devraient inscrire une vigoureuse croissance cette année.

Les exportations énergétiques, dont les gains devraient totaliser 15 % en 2015, poursuivront sur leur lancée en 2016 grâce à l’exploitation optimale de la mine de potasse Picadilly et de la mine de zinc Caribou.

Comme plus de 90 % des exportations provinciales prennent la direction du marché américain, les exportateurs du Nouveau-Brunswick tireront également des gains substantiels du robuste dynamisme de l’économie américaine. Quant aux exportations forestières, elles devraient progresser de 4 % en 2016 grâce à l’effervescence régnant sur le marché du logement au Sud de la frontière.

Les exportations de la filière agroalimentaire assistent déjà à une poussée notable de leur croissance, grâce à l’élan insufflé par un huard volant à basse altitude et au raffermissement de la demande américaine envers les produits haut de gamme comme le homard et le saumon.

Le redressement attendu des cours énergétiques complète le tableau des exportations du Nouveau-Brunswick, où la croissance occupe une place dominante. L’embellie escomptée de 9 % des exportations énergétiques l’an prochain se traduira par une croissance globale de 7 % pour la province en 2016.

Catégories Agroalimentaire, Foresterie, Prévisions à l'exportation

Comments are closed.

Affichages connexes