Se démarquer dans un salon professionnel

Se démarquer dans un salon professionnel

Pour des produits qui se démarquent dans les grands salons de biens de consommation, misez sur un emplacement et de la publicité hors pair.

Comme bien des entreprises du secteur des biens de consommation, C.R. PLASTIC PRODUCTS doit ses succès en grande partie à sa capacité de générer d’importantes ventes lors de grands salons professionnels du meuble présentés à l’échelle mondiale. Certains sont immenses, comme le Salon du meuble de High Point, en Caroline du Nord, une petite ville qui met environ 11 millions de pieds carrés (1 km2) à la disposition de dizaines de milliers de détaillants-acheteurs du monde entier. Il est important de s’y démarquer, explique Bruce Ballantyne, copropriétaire et vice-président aux finances de l’entreprise. L’an dernier, par exemple, cette société de Stratford, en Ontario, a loué un kiosque de 500 pi2 (45 m2) situé entre deux grands immeubles et adjacent au point de départ de la navette. Elle y a placé une chaise Adirondack rouge vif géante, bien en vue des acheteurs montant à bord des navettes. Résultat : engouement du public et couverture médiatique de la file de visiteurs voulant se faire photographier dans l’immense chaise.

L’entreprise s’est aussi dotée d’expositions permanentes dans deux grands salons. M. Ballantyne a quelques conseils à donner aux entreprises qui souhaitent sortir du lot lors de tels événements.

  1. Une salle d’exposition permanente est coûteuse. À plus de 30 $ le pied carré (plus de 330 $ le mètre carré), une salle d’exposition est beaucoup plus coûteuse qu’un kiosque temporaire, convient M. Ballantyne. Il est toutefois important de comprendre son utilité : le personnel de C.R. Plastic n’a pas besoin de monter et démonter le kiosque. Et celui-ci est plus facilement adaptable — on peut y installer des accessoires de cuisine pour les comptoirs de restauration et d’autres services. Et comme ces centres des congrès sont ouverts au public toute l’année, l’entreprise se fait ainsi mieux connaître des consommateurs.
  2. L’emplacement est très important. M. Ballantyne explique que selon les recherches de son entreprise, sa clientèle de détaillants-acheteurs a tendance à s’approvisionner aussi auprès d’Agio International, une autre marque de meubles de patio. Par conséquent, la salle d’exposition de C.R. dans le grand salon d’Atlanta se trouve tout près de celle de son concurrent.
  3. Réduire les coûts en misant sur des partenaires stratégiques. C.R. Plastic Products partage sa salle d’exposition permanente de 2 000 pi2 (185 m2) à Atlanta avec une entreprise qui fabrique des tapis et des carpettes à partir de matériaux recyclés. Ces revêtements de sol se marient bien avec les meubles de C.R. Plastic et les deux gammes de produits sont complémentaires puisqu’elles s’adressent toutes deux à des consommateurs soucieux de l’environnement.
  4. Se démarquer est primordial. Difficile de trouver des tactiques de marketing originales pour un salon de 3 000 exposants, mais il est primordial d’essayer. Au cours des dernières années, C.R. Plastic s’est associée à Acacia Woodley, une préadolescente de la Floride, qui a mis sur pied un programme anti-intimidation appelé « Le banc de l’amitié ». Un élève qui se sent harcelé peut s’y asseoir, indiquant ainsi aux autres enfants qu’il a besoin de compassion. C.R. Plastic construit ces bancs et en fait don à des écoles des États-Unis. L’entreprise a récemment invité Acacia à un grand salon ‒ un geste qui a suscité une effervescence médiatique. « Être son fournisseur ne nous a certainement pas nui », conclut M. Ballantyne.

Publié à l’origine dans PROFITguide.com. Télécharger le Trade Tipsheet qui accompagne cet article au http://www.profitguide.com/trade-tipsheets

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes