Les défis posés par l’exportation : les relever et réussir – Webinaire gratuit

L’exportation offre indéniablement son lot de récompenses, mais elle présente aussi des défis, notamment le risque politique. Le 3 décembre prochain, à 13 h (HNE), retrouvez un panel de spécialistes qui s’attaqueront de front à ces défis et qui proposeront des solutions pour les relever. Inscrivez-vous en ligne dès aujourd’hui pour participer à notre webinaire gratuit.

Retrouvez Dominique Bergevin d’EDC, souscriptrice principale; Phil Turi, avocat-conseil et de directeur des Services d’affaires mondiaux à Manufacturiers et Exportateurs du Canada; Jeff Keats d’EDC, directeur principal du financement; et Benoît Hubert, président de PGF Consultants, qui relateront leur expérience de la ligne de front du monde de l’exportation. Plusieurs thèmes seront abordés : dénicher des clients à l’étranger et les conserver; gérer le risque; percer de nouveaux marchés; respecter la réglementation et les règles sur la scène internationale; et financer ses ventes d’exportation.

Se lancer dans l’exportation comporte des risques qui découlent, entre autres, des divers contextes réglementaires et du phénomène « hors de vue, oubliées ». À cela s’ajoutent d’autres défis comme l’accès au fonds de roulement et le financement des grosses commandes.

« On voit souvent, par exemple, des entreprises n’ayant peut-être pas le fonds de roulement nécessaire pour accepter un gros contrat ou encore ne disposant pas du financement pour soutenir des actifs à l’étranger. Se pose alors la question suivante : vers qui ces entreprises se tournent-elles pour obtenir de l’aide? », a confié Jeff Keats d’EDC, directeur principal du financement. « Il est possible que votre entreprise cherche à augmenter sa marge de crédit opérationnelle, mais qu’elle se heurte à des difficultés en raison de votre taille; que vous ayez décroché un important contrat d’exportation, mais que vous ne disposiez pas des facilités bancaires pour financer ce contrat; et enfin, que certains de vos actifs se trouvent à l’étranger. Quoi qu’il en soit, EDC peut faire en sorte qu’il soit plus facile pour les banques de participer à des transactions de ce genre qui sortent des paramètres habituels. En fait, EDC peut garantir une partie du prêt de multiples façons de manière à soutenir la croissance de votre entreprise. »

De l’avis de Dominique Bergevin, souscriptrice principale à Exportation et développement Canada (EDC), le risque politique figure parmi les risques que peu d’exportateurs s’attendent à rencontrer.

« Lorsque vous vendez à l’étranger, vous vous exposez à un nouveau contexte géopolitique. Or, il est impératif de bien comprendre ce contexte et de cerner les risques qu’il présente », a souligné Mme Bergevin. « Vous pensez aux risques de violence politique et de terrorisme, mais si la situation économique du pays se dégrade, le gouvernement peut mettre en place des contrôles sur les devises et ainsi stopper la sortie de vos capitaux hors du pays. À cet égard, la Grèce, l’Ukraine, l’Égypte, l’Argentine et le Venezuela vous viennent à l’esprit. L’une des façons de prévenir ce genre de situation et de rapatrier plus régulièrement vos fonds, et de rapatrier des montants moins importants. »

Vous n’avez qu’à cliquer ici pour vous inscrire au webinaire gratuit Défis posés par l’exportation : les relever et réussir qui aura lieu le 3 décembre prochain, à 13 h (HNE).

Catégories Exportation

Comments are closed.

Affichages connexes